Association d

Comprendre le message de Notre Dame de la Salette.

(La Salette –LA- Père Marcel Schlewer vendredi 14 octobre 2011)

Le peuplement de la région de la Salette remonte à l’époque des invasions barbares. Mais la population du village de la Salette va se trouver sensiblement réduite à la guerre 1914. elle paiera un lourd tribu.

Ce village sera mondialement connu à partir de l’apparition de 1846.

L’apparition :  19 septembre 1846.

L’apparition de la Salette fait partie des apparitions officiellement reconnues par l’Eglise telles que :

1830 rue du Bac ( la médaille miraculeuse à Paris ).

1846 la Salette.

1858 Lourdes.

1870-1871 Pontmain.

1917 Fatima ( Portugal).

1932 Bauraing ( Belgique).

1933 Banneux ( Belgique).

En Amérique latine : Notre Dame de Guadalupe ( Mexique).

En Afrique : Notre Dame de Kibeho (Rwanda 1981…).

On parle de dizaines de milliers  d’apparitions dans le monde. Certaines comme le Laus mettront plusieurs siècles avant d’être reconnues officiellement. Beaucoup d’autres ne le seront probablement jamais.

 

L’Eglise ne donne pas obligation de croire aux apparitions ; il n’y en a pas besoin car, nous avons

tout reçu par la révélation qui nous a été donnée par Jésus-Christ.

Une apparition n’est officiellement reconnue que, dans la mesure où elle nous renvoie à l’unique apparition du Verbe de Dieu sur terre. La véracité d’une apparition relève du discernement et des fruits spirituels qui en résultent.

L’examen des voyants est un fait nécessaire et, c’est l’évêque qui en a la responsabilité.

L’apparition de Notre Dame à la Salette.

Les témoi : Maximin Giraud 11 ans.

Mélanie Calvat 14 ans.

Maximin " - Ne fréquente, ni l’école, ni le catéchisme.

- C’est le fils du charron Giraud qui a perdu sa femme, il est remarié mais

le ménage est difficile. Maximin est un garçon étourdi, au point de

laisser, un jour, sa chèvre s’étrangler.

- Sa formation religieuse est nulle, et, il ne parle que le patois de Corps.

Il ne sera berger, d’occasion, que du 14 au 20 septembre 1846. Pierre

Selme, qui  avait son berger malade, a dû insister lourdement auprès de  Mr Giraud car ce dernier était conscient de l’étourderie de son fils.

-       Mr Giraud connaissait bien son métier, il était compagnon du devoir

mais, du point de vue religieux ne fréquentait plus l’Eglise depuis au moins 20 ans.

Mélanie " - C’est l’aînée d’une famille nombreuse recomposée.

-    Très tôt (8 ans), elle est placée dans les fermes aux alentours de Corps.

En 1846 elle est aux Ablandins dans la famille Pra.

-    Elle non plus ne fréquente  ni l’école, ni le catéchisme. Elle n’a pas été admise à faire sa 1ère communion.

Comment auraient-ils pu inventer l’apparition ?

17 septembre :

Ils se sont croisés aux Ablandins, sans se parler.

18 septembre :

Ils se rencontrent sur la montagne et, découvrent qu’ils sont de villages proches.

C’est là qu’ils se donnent rendez-vous pour le lendemain 19 septembre sur la   montagne de   la Salette pour garder leurs bêtes ensemble.

19 septembre :

Ils y montent le matin. Il faisait très beau.

A midi ils mènent leurs bêtes boire à " la  fontaine des bêtes " (sous l’actuel pont).

Ils poussent le troupeau vers " le chômoir " (emplacement actuel du chemin

des processions).

Ils remontent eux-mêmes le vallon pour se restaurer près de " la fontaine

des hommes ".

Puis tous les 2 reviennent faire la sieste dans le ravin où il y  avait une source tarie, or depuis l’apparition, elle n’a cessé de couler.

Contrairement à leur habitude ils s’endorment.

Mélanie se réveille la 1ère et, consciente de ses responsabilités, elle appelle Maximin :

" Mémin viens voir où sont nos bêtes ".

Ensemble ils grimpent sur le versant opposé (vers la basilique) et découvrent les   bêtes qui ruminent.

Ils commencent à redescendre et, à mi-pente, sont cloués sur place  quand  ils voient un  globe de lumière " comme si le soleil était tombé là ", à l’emplacement qu’ils viennent de quitter. Maximin garde son bâton pour se  défendre.

Le globe de lumière laisse apparaître une femme assise et, en larmes.

Cette femme se lève et leur dit :

" Avancez mes enfants, n’ayez pas peur,

je suis ici pour vous conter une grande nouvelle !

Les enfants, comme à Lourdes, diront :

" c’est une Belle dame, sa voix est très douce ".

Ainsi, la peur est vite remplacée par la curiosité et la confiance.

Les enfants ne comprennent pas le français mais, ils se sont approchés, la belle dame aussi.

Ils sont si près d’elle qu’il n’y a plus de place pour quelqu’un entre la belle dame et eux.

Ils remarquent son habillement : le même que celui des paysannes de la région. Ils

pensent alors à :          " une maman que ses enfants auraient

battue et, qui se serait sauvée dans la montagne pour pleurer ".

Cette dame majestueuse porte :

des guirlandes de roses sur la tête, les épaules, la taille et les chaussures,

une lourde chaîne sur les épaules (celle de notre esclavage) semble l’accabler,

un crucifix sur la poitrine dont ils diront que toute la lumière venait de là. C’était le point le plus brillant de la lumière.

Ils voient le marteau et la tenaille d’un Christ de 25 cm, comme s’il était vivant.

Marie venait donc, non se montrer, mais, montrer le Christ.

La belle dame  va leur donner un long message  d’abord en français :

" Si mon peuple"    " Je vous ai donné 6 jours "    "ceux qui mènent les charrettes..."

" Si la récolte se gâte… "

puis continuera  en patois :

" S’ils se convertissent…"         "Faites-vous bien votre prière…"

" N’avez-vous jamais vu de blé gâté…"

Le jugement sur l’apparition va porter sur ce message.

La Vierge donne un secret à chacun des enfants . La curiosité publique va essayer d’en  savoir le contenu, mais en vain.

Le père  Giraud ms aura du Pape Pie IX, à qui ont été transmis les 2 secrets, cette  réponse :

" Si vous ne faites pas pénitence vous périrez tous." Cf St Luc 13, 3.

Le jugement sur le message ne tiendra donc pas compte des secrets mais, va porter  l’intérêt  sur le message public.

La Vierge dit le message sur place puis franchit le ruisseau et dit en terminant :

" Allons mes enfants faites-le bien passer à tout mon peuple".

Ensuite, elle monte vers l’endroit où elle va s’élever de terre vers l’est : Rome, Jérusalem

et, se fondre dans la lumière. On découvrira que cette montée retrace le chemin de croix du Christ (d’où les stations représentées aujourd’hui).

Les enfants diront qu’ils ne savent pas qui c’est. Ils pensent que c’est une grande sainte.

Maximin a essayé d’attraper une rose , en vain. Il aurait bien voulu qu’elle l’emmène avec elle

mais, il dira : " elle m’a laissé là avec tous mes défauts"

Descendu de la montagne, le soir même, Maximin en parle à la mère Caron et lui demande de

vérifier ses dires auprès de Mélanie qui est chez les Pra. La grand ’mère Pra a de suite compris  et dira :

" C’est la sainte Vierge que ces enfants ont vue car il n’y a qu’elle au ciel dont le fils gouverne "

Dès le lendemain, dimanche, la nouvelle se répand. En chaire Mr le Curé de la Salette est très ému, il bredouille et pleure.

Le maire voit Mélanie seule aux Ablandins. Il veut la faire taire en lui faisant miroiter une pièce  d’or puis, il utilise les menaces, lui parle de la prison…mais, il finira par capituler devant

l’assurance de Mélanie : " On m’a dit de le dire, je le dirai ! "

Nous sommes le 20 septembre : 3 paysans sont présents. Le texte en français et en patois  est tout de suite écrit et traduit.

Ce document est :  la relation Pra.

En 1847 il y aura :          "      Plagier.

Puis  "                             "     Long.

"                             "     Lambert.

Grâce à ces documents le message est aujourd’hui connu.

Les autorités apprenant qu’il ne fallait plus semer de blé sont intervenues. Il en résulte donc diverses relations, qui,  finalement ne font que conforter la véracité des dires des 2 enfants.

Les enfants ont été interrogés par une curiosité publique invraisemblable. l’Eglise  elle-même par  certains de ses représentants va se montrer excessive. C’est le cas de Monseigneur

Dupanloup, qui reconnaîtra, d’ailleurs, qu’il avait été trop loin

Quand on demandera à Maximin ce qu’il a compris  de la phrase : " Faites-le bien passer à tout mon peuple " il répondra : " J’ai compris qu’il fallait le dire à tout le monde "

Octobre 1846 : l’évêque de Grenoble va demander aux prêtres de ne pas parler de l’Apparition.

Cependant durant l’hiver rigoureux de 1846-1847 il y aura un afflux important de pèlerins sur la montagne…L’évêque nommera alors 2 commissions de prêtres enquêteurs .

Automne 1847 : une commission de 15 membres, dont les prêtres opposants à l’apparition,

conclueront : " Les enfants ne sont ni trompeurs, ni trompés ".

Fin 1847 : Mgr de Bruillard est convaincu de la véracité de l’apparition. Il attendra le 19

septembre 1851 pour publier son mandement :

« Nous jugeons que l’apparition…   porte en elle-même tous les caractères

de la vérité et les fidèles sont fondés à la croire indubitable et certaine ».

1852 : 1ère pierre de la basilique.

Puis suivra la constitution d’un corps de missionnaires diocésains.

Pour nous, que veut dire ce message aujourd’hui ?

Clés de lecture :

- La Vierge se fait comprendre de son peuple.

Elle est un bon prédicateur qui part de la réalité de la vie  de son peuple :

blé, pommes de terre, raisin, noix.

- Elle parle le langage de la Bible.

Son message est très profondément bâti avec les mots de la Bible.

- Elle parle comme les prophètes mais, n’est pas prophète de malheurs.

Elle porte la parole de Dieu : " Je " comme les prophètes de la Bible qui parlent au nom de Dieu.

" N’ayez pas peur "

On le trouve 365 fois dans la Bible. C’est la parole centrale de l’Evangile.

A Marie  ( avant et à la naissance de Jésus)  "  St Luc.

A Joseph ( avant et à la naissance de Jésus) "  St Matthieu.

Aux bergers ( après la naissance de Jésus)   "  St Luc.

Sur la barque en pleine tempête.

A la Résurrection.

Aujourd’hui nous vivons  l’époque de la SECURITE,

La peur de l’autre, de l’étranger est partout. " On nous fout la trouille ".

Heureusement des voix se font entendre :

" N’ayez pas peur d’être humblement des croyants ".

On est croyant dans un peuple de croyants ( caractéristique de la Salette ).

Le message est bâti sur 2 phrases au conditionnel : " SI…"

La Vierge vient nous resituer au sein du peuple de Dieu .

" Se soumettre "

Marie ne vient pas faire la morale mais, simplement nous rappeler que Dieu a voulu que toute  chose trouve son sens en Jésus-Christ ( se soumettre à Jésus-Christ ).

Cf Deutéronome 30 " " Choisissez donc la vie "

" Le bras de mon Fils "

Cf AT " bras sauveur. Dieu sauve son peuple à mains fortes et à bras tendus

et, il disperse les superbes.

Maximin et Mélanie voient sous leurs yeux les bras crucifiés de ce Fils.

Rôle de Marie :

Elle est chargée de le prier sans cesse. Elle est la 1ère des croyants :

" depuis le temps que je souffre pour vous autres "

Elle nous laisse le défi d’être croyants.

" Les 2 choses qui appesantissent tant le bras de mon Fils " :

  • Le non respect du 7ème jour.
  • Le traitement du nom.

Au 7ème jour Dieu s’est reposé.

2 aspects

  • Nous sommes créés créateurs avec Dieu.
  • Le 7ème jour pour se rappeler que nous sommes libérés de l’esclavage.

Dieu est créateur et libérateur.

Le 7ème jour = le dimanche jour de la résurrection du Christ.

= jour où le créateur admire sa création.

Dans la 1ère partie du message Marie ne nous parle pas du dimanche mais :

«  Je vous ai donné 6 jours pour travailler «

Il faut donner du travail à tous ( tous les hommes sont appelés à travailler ).

Le nom de mon Fils.

Choisir le nom : aucun parent ne le fait à la légère.

Ici le nom divin cf Exode chap 3 : le buisson ardent.

Dieu nous a donné son nom : il nous a donné prise sur lui.

Cf Ezechiel " à cause de vous mon nom est blasphémé par les nations.

Dans le NT cf Matthieu " Joseph donne le nom de Jésus.

Cf Luc          " Marie donne le nom de Jésus.

St Pierre sera emprisonné et aura un procès pour avoir guéri un paralytique au nom de

Jésus.

St Paul lettre aux Philippiens  II 5-11 :

«  Dieu lui a donné le nom au-dessus de tout nom = Seigneur afin que tous le reconnaissent ».

Si on laisse tomber le nom divin.

Si on laisse tomber le 7ème jour.

Alors, on veut la mort de Dieu et l’on verra la mort de l’homme, càd les catastrophes, la

récolte qui se gâte, aujourd’hui le réchauffement climatique.

«  … ce n’est rien qu’à cause de vous autres.. «

Nous sommes responsables de ce qui se passe. Marie décrit les catastrophes, elle ne les  prophétise pas.

D’où ça vient ?

«  Si mon peuple ne veut pas se soumettre… »

Mon peuple refuse de se soumettre à Jésus-Christ qui donne sens à notre vie.

"  S’ils se convertissent "

Il s’agit donc d’une conversion collective. Il faut voir, regarder, voir Jésus-Christ au centre  du message et le résultat suivra. Tous doivent s’y mettre.

Marie nous donne 4 moyens :

- La prière.

- La messe.

- Le carême.

- L’engagement apostolique ( 2 fois ).

 La Prière.

Le SMIG ( le minimum ) est fondamental.

Le Notre Père :

Le règne de Dieu.

Le pain quotidien,.

Le pardon ( pardonne-nous).

Le mal = nos offenses.

Et le Je vous salue Marie :

Vivre notre vie avec la 1ère des croyants.

" Et, quand vous  pourrez mieux faire, dites-en davantage ".

 La messe.

Marie ne fait pas la morale mais, nous invite à ne pas nous moquer de la religion mais, à nous

responsabiliser sans nous culpabiliser. Il faut partager le pain.

La messe c’est le corps du Christ. Faisons-nous corps ?

"               "   le sang du Christ. Jusqu’où irons-nous ?

La messe : pain, vin ; corps, sang ; ne peut exister que par le St Esprit.

La communion : est-on en communion ?

 Le carême.

Cf le CCFD " sens du jeûne à retrouver pour partager.

Montée vers Pâques avec le catéchuménat.

 L’engagement apostolique.

Envoi en mission "     " Faites-le bien passer à tout mon peuple " ( 2 fois ).

Nous sommes baptisés = tous voués à être apôtres.

La terre du coin.

Le message est déjà dit, mais, Marie semble avoir oublié quelque chose. Elle sait l’importance de l’évènement qu’elle va rappeler à Maximin :

«  N’avez-vous point vu de blé gâté … ? «

L’important va se réaliser quand Pierre Selme va se rendre au café pour remettre Maximin à M.  Giraud : Le fils Giraud  a vu la Ste Vierge !!!...

M. Giraud devient alors la risée de Corps et se fâche  auprès de son fils :

—    «  Si tu continues je t’enferme à la cave au pain et à l’eau «

Maximin de rétorquer :

—    « Mais papa elle m’a parlé de toi  ».

Mr Giraud fut profondément bouleversé, et se rappelle de l’épisode de l’achat d’un frêne, et du  paysan qui lui montre son blé avec l’épi qui tombe en poussière (comme sa vie). Puis à ½ heure de Corps quand il dit à Maximin en  lui donnant un bout de pain :

—    «  Je ne sais pas qui en mangera l’an prochain si le blé continue comme ça ».

Le Dieu qui avait vu Mr Giraud est un Dieu qui donne un visage et ne l’a pas abandonné. Mr Giraud découvre que ce Dieu n’a jamais cessé d’être auprès de lui.

Pour autant, Mr Giraud ne capitule pas, car c’est un homme qui n’est pas prêt à avaler n’importe quoi.

Il veut vérifier que son fils ne raconte pas d’histoire. Il envoie sa femme sur la montagne. Elle revient en lui disant qu’il dit la vérité.

Alors, il décide d’y aller avec Maximin.

Il a appris qu’une femme de Corps avait été guérie par l’eau de la Salette.

Il en boit, car il avait de l’asthme : à son tour il est guéri.

Le soir même, il est tard, mais il veut absolument aller se confesser. Sa femme réussit à le convaincre d’attendre le lendemain.

A la 1ère heure il va se confesser, et, tous les jours, jusqu’à sa mort il assistera à la messe.

C’est pour toutes les fois qu’il l’a manquée, et, toutes les fois qu’il l’a faite manquer aux autres.

************************

Prière du samedi 15 octobre 2011

—    Signe de Croix.

" Faites-vous bien votre prière, mes enfants ? "

Ici, à la Salette, Marie s’adresse aussi à nous, en nous rappelant de garder notre lien quotidien à Dieu par le Notre Père, et, de lui demander, à elle, notre Mère, son intercession auprès de son Fils :

" … Je suis chargée de le prier sans cesse…"

—    Notre Père…

Et, supposons maintenant que le Seigneur réponde à notre Notre Père il pourrait

dire :

Toi, mon Fils qui es sur terre

Préoccupé, solitaire, soumis à la tentation,

Je connais parfaitement ton nom

Et le prononce en le sanctifiant parce que je t’aime.

Tu n’es pas seul, je vis en toi

Et, ensemble nous construisons le royaume

Je veux que tu fasses ma volonté

Car, ma volonté c’est que tu sois heureux

Puisque ma gloire est celle de l’homme vivant.

Compte toujours sur moi

Et, tu auras le pain de chaque jour

Ne t’inquiète pas

Je te demande seulement de le partager.

N’oublie pas que je te pardonne

Avant même que tu ne m’aies offensé

Fais de même, sans réserve.

Et, pour que tu ne succombes pas à la tentation

Serre bien fort ma main :

Je te délivrerai de tout mal, mon cher Fils bien-aimé.

—   Je vous salue Marie…

Chant : Vierge de la Salette…

*********

Questionnaire sur la place du Christ dans le message.

La Salette -LA- samedi 15 octobre 2011.

a)    – combien de fois l’expression " Mon Fils " dans le message ?

6 fois.

b)   - Qu’ont raconté Maximin et Mélanie sur le crucifix de la Vierge ?

Le crucifix : Ce qui était le plus brillant. Avec un marteau et une tenaille il mesurait 20 à  25 cm  et, était tenu par une petite chaîne .

Toute la lumière en venait.

C’est Marie qui le porte, nous le montre.

Les 2 enfants avaient sous les yeux le Christ  lumineux.

"          voient le bras crucifié de ce Christ.

c)    – Le Christ est-il le centre du message ? Dire pourquoi.

C’est pour lui que Marie vient à la Salette. Prophète elle nous parle au nom de Dieu :

" Mon Fils " et " mon peuple ".

Mon Fils qui souffre de l’oubli du dimanche,

des jurons des charretiers,

et de ceux qui trouvent des pommes de terre gâtées,

de la famine annoncée,

de la mort des enfants ( je suis chargée de le prier pour vous).

 

Le Christ est au centre de notre quotidien, de nos préoccupations cf la terre du coin.

 

Par Marie Dieu nous annonce comment remédier à ce refus de Dieu et retrouver

l’abondance par :

La prière.

La messe.

Le carême (le partage).

La mission : " Faites-le bien passer à tout mon peuple "

 

 

**********************

The secret of any online business is web hosting. Select the best hosting service reading offered by justhost.
Free Joomla Templates designed by Joomla Hosting shop beach and destination wedding dresses open back low back wedding dresses
Adidas Women Originals Trefoil Logo Hoodie Mens AF Sherpa Lined Vest AF 2016 Adidas Women Training Sport Essentials Logo Hoodie Mens AF Muscle Fit Chambray Shirt AF 2016 ADIDAS ORIGINALS Dragon W Tribe Blue S14 Joy Orchid S13 Running White Ftw Mens AF Side-Zip Fleece Hoodie AF 2016 ADIDAS PERFORMANCE Essence 11 Vioama Ftwbla Rousol Cheap Womens AF Applique Logo Graphic Tee 2016 ADIDAS PERFORMANCE Duramo Sleek W NOIR1 BLANC NOIR1 Cheap Womens AF Sugarlips Long-sleeve Seamless Scoopneck Top 2016 Adidas Men Originals Veritas Mid Shoes New Womens AF Lace Up Fleece Legging 2016 ADIDAS ORIGINALS Zx Flux W Seroso Noiess Blacas Cheap Womens AF Fringe Poncho 2016 ADIDAS ORIGINALS Gazelle og w Bleecl Blacas Ormeta Mens AF Side-Zip Fleece Hoodie AF 2016 ADIDAS PERFORMANCE Response Aspire Oc Noiess Argmet Seroso Mens AF Button-down Fleece Cardigan AF 2016 ADIDAS PERFORMANCE Essence 11 Solar Blue2 S14 Running White Neon Orange Cheap Womens AF Logo Graphic V-Neck Tee 2016 Men Porsche Design Sport by adidas Racing Jacket Mens AF Patterned Crew Sweater AF 2016 Adidas Running adizero Takumi Sen Boost 3 Shoes Adidas Women Originals City London Hoodie Mens AF Slit Neckline Henley AF 2016 ADIDAS PERFORMANCE Duramo Sleek W Roclfl Ftwbla Roclfl Cheap Womens AF Fringe Vegan Suede Jacket 2016 ADIDAS PERFORMANCE Duramo 6 W Oraflu Ftwbla Oraflu Cheap Womens AF Colorblock Crew Sweatshirt 2016